JEUDI 7 JUIN

Jardin des Arènes de Cimiez – Scène Matisse

19h15 Concert de musique classique en hommage aux grands écrivains de la littérature russe par les élèves du Conservatoire de Musique de Nice.

20h Lecture d’extraits de textes d’Andreï Makine par Emmanuelle Béart, comédienne.

C’est avec “Manon des sources”, qui lui vaut un césar du Meilleur second rôle féminin, qu’Emmanuelle Béart devient une actrice en vue du cinéma français. Son talent et sa capacité à exprimer la profondeur psychologique de ses personnages lui valent une cinquantaine de longs métrages pour le cinéma avec des réalisateurs de premier plan : Ettore Scola, Claude Sautet, Brian de Palma, Jacques Rivette, André Téchiné entre autres. En 1995 (meilleure actrice pour “une femme française” de Régis Wargnier) et en 2010 (Prix Stanislavski pour l’ensemble de sa carrière) elle est primée au Festival international du Film de Moscou. Elle obtient en 2002 un Ours d’argent au Festival de Berlin pour son rôle dans “Huit Femmes” de François Ozon.

VENDREDI 8 JUIN

Jardin des Arènes de Cimiez – Scène Matisse

20h Lecture autour de l’ouvrage “C’est l’amour que nous aimons” (Robert Laffont) de Jean d’Ormesson, de l’Académie française, par Mathilda May, actrice, en présence de l’écrivain.

Danseuse de formation (Premier Prix du Conservatoire de Danse de Paris en 1983), Mathilda May s’essaye pourtant au cinéma. Populaire et talentueuse, elle reçoit en 1988 le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans “le cri du hibou” de Claude Chabrol qu’elle retrouve en 2007 sur le plateau de “La fille coupée en deux”.  Elle tourne également beaucoup pour la télévision et a triomphé entre 2008 et 2010 au théâtre aux côtés de Pascal Légitimus dans “Plus si affinités” dont elle est l’auteur. Elle a également publié un roman “Personne ne le saura” (Flammarion). En 2012, elle est l’une des partenaires de Gilles Lellouche et Jean Dujardin dans “Les Infidèles”.

SAMEDI 9 JUIN

Comédienne depuis l’âge de 16 ans, Charlotte Valandrey est propulsée très jeune par son rôle principal dans le film “Rouge Baiser” de Véra Belmont, elle est d’ailleurs nommée en 1986 pour le César du meilleur espoir féminin. Avec une dizaine de films pour le cinéma à son actif, Charlotte Valandrey a beaucoup tourné pour la télévision (Les Cordiers Juge et Flic dans les années 90) et s’est aussi tournée vers le théâtre.

Théâtre de la Photographie et de l’Image Charles Nègre
17h Lecture d’extraits de textes de Nicolas Gogol par Charlotte Valandrey, comédienne et auteur de “De coeur inconnu” (Cherche Midi).

Elle écrit en 2005 “L’Amour dans le sang” (le Cherche Midi), dans lequel elle révèle sa maladie et nous apprend que, suite à deux infarctus, elle a reçu une greffe du cœur. Greffe qui lui vaudra une expérience à l’origine de son nouvel ouvrage “De coeur inconnu” (Le Cherche Midi).

Ses Parents, Marie Belsky et le prince Wladimir Gagarine vivaient en Russie. Fuyant avec leurs familles la révolution Bolchévique de 1917, ils s’étaient alors réfugiés sur la Côte d’Azur et furent naturalisés français. Jean-Luc Godard, Eric Rohmer, Maurice Pialat, Claude Lelouch, Agnès Varda… sont quelques-uns des réalisateurs avec lesquels Macha Méril a tourné. Cette grande comédienne a joué tour à tour pour le théâtre, la télévision, et le cinéma. Elle est aussi écrivain à succès ou encore sociétaire des Grosses têtes sur RTL.

Abbaye de Roseland
19h Lecture d’extraits de textes d’Alexandre Pouchkine par Macha Méril, actrice et romancière.